Conditions de garantie spécifiques Fluke



Étendue de garantie :

Chaque produit Fluke est garanti contre les pannes et défauts de fabrication dans des conditions normales d’utilisation et pendant la période de garantie inscrite, à moins que la loi locale n'exige une plus longue période. La période de garantie, indiquée à la rubrique "Informations pour la commande" des spécifications du produit, débute à la date d’expédition à l’acheteur initial et ne peut bénéficier qu’à ce dernier ou à l’utilisateur final client d’un revendeur Fluke. La garantie ne s’applique pas aux fusibles, aux piles jetables ni à tout produit que Fluke pourra juger avoir été mal utilisé, modifié, mal entretenu ou endommagé par accident ou par des conditions d’utilisation ou des manipulations non prévues. Fluke garantit le fonctionnement de ses logiciels conformément aux spécifications de leurs fonctions durant une période de 90 jours et certifie qu’ils ont été correctement enregistrés sur des supports sans défaut. Fluke ne garantit cependant pas ses logiciels contre d’éventuelles erreurs de programmation ou blocages en cours de fonctionnement.


Garantie à vie :

Tout multimètre numérique Fluke des séries 20, 70, 80, 170, 180 et 280 acheté après le 1er octobre 1996, est garanti à vie contre les pannes et défauts de fabrication. Cette garantie ne s’applique pas aux fusibles, aux piles jetables ou à tout endommagement de l’instrument résultant d’un accident, d’une négligence, d’une contamination, d’une fausse manœuvre ou de conditions de fonctionnement ou de manipulation non prévues. En particulier, les surtensions provoquées par une utilisation du multimètre en dehors de ses spécifications, mais aussi de l’usure et de la dégradation normale des composants mécaniques. Seul l’acheteur initial du produit peut bénéficier de cette garantie, non transférable. Durant une période de dix ans à compter de la date d’achat, cette garantie s'applique également aux afficheurs à cristaux liquides, après quoi ces derniers seront remplacés par Fluke pour un prix calculé en fonction des coûts d’acquisition de ce composant au moment de la réparation.